부산에 같이 가요! Let’s go to Busan !

Aujourd’hui on ne va pas parler de nourriture, on va arrêter la gourmandise le temps d’un petit post haha.
Je vais vous parler de mon organisation pour un voyage en Corée du sud.
Direction Busan!!

Vous connaissez sans doute cette ville soit de nom ou vous l’avez sans doute visité !
Eh oui je parle bien de busan comme pour le film « le dernier train pour busan » un très bon film d’ailleurs !! Je ne vais rien spoiler mais j’ai chialé haha 🤣. Bref ! Je pars à busan pour une semaine du 4 Août au 11 Août ( 8 jours).
Du coup je me suis dit que je vous expliquerais comment je m’y suis prise pour organiser mon petit sejour.
Étape 1 :
J’ai vérifié la météo parce que bon aller à busan sans pouvoir aller à la plage voilà quoi haha.
Ensuite j’ai choisi la ville où j’allais à Busan.
J’ai opté pour la ville Haenundae donc la ligne 2.
Je connais cette ville près de la plage 🤩🏝🏖
Donc y avait pas photo sur la destination.
Enfin j’ai choisi la durée de mon départ et les jours.
Étape 2:
Vous allez me dire pourquoi je ne parle que maintenant du budget ? Haha. Je pense que ce point devrait être abordé dans l’étape 1 cependant je savais que financièrement j’étais assez large donc que je n’allais pas me lancer dans un truc puis annuler parce que je n’aurais pas le budget pour.
Anyway haha du coup je me suis fixé un budget qui engloberait le logement; et les billets aller et retour.
Étape 3
Le logement :
J’aime beaucoup une application pour tous ce qui est logement, je ne fais pas de pub haha mais j’aime trop booking.com simple a utilisé mais aussi très bonne qualité rapport prix et sécurisant.
Il vous suffit de mettre la durée de votre séjour, la destination et le nombre de participants.
Je ne pars pas seule donc on sera 8 filles donc j’ai réservé un dortoir de 8 lits donc en gros ça sera notre chambre.
Vous avez des dortoirs, des apparemment, des chambres de deux ….
Notre dortoir nous reviens à 129euro par personne ce qui n’est pas très cher dans cette période de l’année !
Transport :
Il faut savoir qu’il y a trois moyens d’aller à Busan.
Numéro 1 : L’avion 비행기
Vous pouvez prendre ce moyen de transport qui reste assez coûteux pour se rendre a busan. Cependant vous y serait très rapidement.
Exemple de simulation sur la durée de mon séjour.


Numéro 2: Les trains 기차 🚅🚄
Il faut savoir que vous avez deux trains qui sont mis a disposition.
Vous connaissez sans doute le train KTX, connue pour sa rapidité.
Vous avez aussi un train qui est le ITX on va dire que c’est le KTX en moins cher mais avec plus de stations donc il prend plus de temps.


Numéro 3 : Le Bus rapide 고속버스🚍
L’express bus est le moyen de transport le moins cher entre les deux précédents.
Le prix pour busan est de 23.000 won pour un aller que ce soit de Séoul à Busan ou de Busan à Séoul.
Donc bon pour l’aller-retour 46.000won ce qui fait environ 35€.
Mais bon le point négatif c’est le temps ! 😰🤯 environ 4h pour être à Busan.
Bonus :
Vous pouvez acheter vos billets sur des applications comme skycanner ou encore trip.
Ou aller à seoul station
Ou prendre les transports
Voilà vous avez ma petite recette pour organiser un petit sejour entre amis 😁
Vous êtes où en vacances ou vous avez prévu d’aller où ? 😍

Gunsan

S’il vous arrive par tout hasard de vous aventurer non loin de Jeonju, il m’est alors indispensable de vous recommander la petite ville de Gunsan et son musée.
Petite ville portuaire, située non loin de la cote ouest de la Corée, Gunsan est une ville à l’histoire des plus passionnante pour les férues d’histoire.
Son accessibilité par la mer a permis à cette ville de prospérer grâce à des échanges commerciaux et à longtemps partager une histoire commune avec le Japon.

Il vous sera d’ailleurs possible de visiter une petite habitation typiquement japonaise à l’architecture particulière et reconnaissable, vestige des nombreux japonais y ayant, par le passé, migrés.
Son histoire, ainsi que son rôle clé dans l’économie coréenne et internationale de riz, aura au court du siècle dernier aider Gunsan à proposer et à se développer, notamment grâce à l’installation de nouvelles structures et une ouverture à un secteur industriel secondaire, une industrie lourde.

Quiconque souhaiterait en apprendre plus sur l’histoire de la ville, pourra également se rendre au Musée d’Histoire Moderne de Gunsan, et étancher sa soif de curiosité, dans une ambiance ludique.
En effet, ce musée accueille une réplique des anciennes rues de la ville, ainsi que divers tenus de l’époque disponible à l’essaie pour prendre de jolie petite photo.
Entourer d’artefact d’époque, baladez vous dans une ambiance historique au coeur de l’ancien Gunsan.

En outre, que serait une ville sans spécialités culinaires. Gunsan accueille la patisserie Iseongdang, connue à travers la Corée pour ses délicieux pains.
Malgré sa renommée, il vous sera aisé de faire vos petites emplettes gourmandes.

Un « restaurant » pas commun 포자 !

안녕 les amis !

J’espère que vous allez bien ! L’équipe Hallyu France vous souhaite une bonne fin de journée !

On est à seulement deux semaines de juillet ! Qui dit juillet dit grandes vacances ! ☀️🏝🌴

Je ne sais pas combien d’entre vous viendront en Corée du Sud 🇰🇷 mais j’ai envie de vous faire découvrir un « lieu » spécial que certains d’entre vous doivent connaître je pense !

Aujourd’hui je vais vous parler de POJA 포자 😆 ne vous inquiétez pas ! Je ne m’éloigne pas de mes sujets de d’habitude !

Le POJA est tous simplement en Coréen “ maison d’alcool » alors certains d’entre vous vont me dire que vous ne buvez pas d’alcool mais pas de panique vous pourrez quand même accompagner vos amis 👬 👫 👯‍♂️ ou juste y aller pour profiter de l’ambiance !

Alors dans ces fameuses maisons d’alcool (술 집 🏠 🥃🍻🍺), vous retrouverez de la nourriture, du soju, des bières 🍻 et une très bonne ambiance !

Nourritures 🥘 :

Il faut savoir que dans les POJA, les plats qui sont proposés sont très variés.

Vous pouvez y trouver des soupes, comme la soupe de Kimchi (김치찌개) ; des frites 🍟, du maïs 🌽 avec du fromage dessus, du poulet 🍗, ou encore des plats typiquement coréens !

Je vous donne une fourchette de prix mais il faut savoir que chaque POJA ont leurs prix 🏷 selon la localisation , leurs popularité ect …

Donc moi j’ai pu voir que ça allait de 15.000won minimum ce qui fait 11€ à 26.000 won soit environ 20€ 💶

Cependant étant donné que ce n’est pas un restaurant comme les autres vous trouverez une quantité infinie de Soju haha

Soju :

Je ne sais pas comment je pourrais appeler ça mais c’est LA BASE du POJA haha

J’avais fait un article sur le soju en Corée haha à lire absolument !

Donc je disais que c’était la base car ce lieu a été créé autour de cet alcool. Dans certain POJA ils collectionnent les bouteilles de Soju vides et les utilisent comme décoration.

Le prix du Soju est le même dans tout les POJA ! Une bouteille coûte 5.000 won environ 4€ !

Si vous êtes plusieurs les bouteilles peuvent vites monter et le prix aussi haha

Malgré le fait que beaucoup de coréens arrivent à vider des dizaines et dizaines de Soju sans mélange certains n’y arrivent pas haha , c’est pour cela que différents types de bières sont vendus.

Bière:

Vous trouverez différentes bières coréennes ou étrangères qui vous sont proposées.

Cependant les variétés des bières varient en fonction du POJA ! Je vais donc vous parlez de la bière que je prend tous le temps ! La bière « CASS », pourquoi ? Tous simplement parce que je suis sûrement allergique à d’autres bières car quand je bois autre chose que de la CASS, j’ai plein de petits boutons sur la main 🤚🏾 😦 faite attention ⚠️

Les prix des bières sont variables également !

Ambiance:

Je vous le disait plus tôt que si vous n’êtes pas du tout alcool vous pouvez accompagner vos amis ou même passer une petite soirée dans un POJA au moins une fois haha

L’ambiance est tout simplement géniale ! Musique 🎵, rire 🤣, chant ect…

je me souviens une fois j’avais été dans un POJA à Hongdae et un groupe d’amis était venu sûrement pour le week-end, c’était des militaires. L’un d’entre eux avait sûrement trop bu et il chantait encore et encore c’était archi drôle !

Bonus :

⁃ carte d’identité obligatoire

⁃ Obligation de commander des plats pour consommer du Soju.

⁃ Vous avez des POJA qui proposent des room pour 4 personnes ect..

Ou allez vous passez vos vacances ? 🌴☀️🏝

Cet endroit vous donne envie de visiter ?

⚠️ l’alcool est à boire avec modération !! Même en Corée du Sud ce n’est pas un pays de bisounours ⚠️

Réviser en Corée du Sud

Si vous êtes comme moi étudiant en Corée, il se peut que vous soyez, avec l’arrivée des examens, en quête d’un milieu propice au bachotage et aux révisions.

Pas de panique, car oncle Hydakami est là pour vous donner toutes les astuces pour bien réviser en Corée.

Bien évidemment, vous pourriez tout simplement rester chez vous, dans votre chambre, éteindre votre téléphone et vous concentrez sur vos études, mais où serait le fun, si vous ne profitez pas de votre tour en Corée pour réviser comme un vrai coréen ?

Study Room

Si vous êtes du genre à être facilement distrait par votre téléphone, ou ce petit morceau de papier trainant au coin de votre bureau, si vous ressentez l’envie urgente de faire un grand ménage de votre bureau ou de réorganiser votre penderie lorsque vous vous décidez enfin à réviser, les study room sont faites pour vous. Trouvable sur chaque campus universitaire, une study room est en réalité un petit box simplement munie d’une table, d’une chaise, et d’une prise. Généralement situé dans les bibliothèques, elles offrent un confort austère et relatif, mais vous permettront de rester concentré sur l’essentiel.

  • Prix : gratuit
  • Confort : 2/5
  • Efficacité : 4/5
  • On aime : La gratuité, et l’ambiance propice aux études
  • On aime moins : Le confort assez absent

Study Café

En revanche, si vous tenez à votre petit confort, si vous aimez réviser avec votre petite boisson au coin de la table, toujours dans une ambiance studieuse, peut-être pourriez vous vous laissez tenter par les study café. A contrario du study room, le study café offre un confort un peu plus poussé. Etant de base un café, il vous faudra payer un prix d’entrée (en général une boisson), pour pouvoir vous y installer pour une durée aussi longue que souhaité. Certains vous proposeront même des espaces plus fermés, avec toujours la possibilité de commander à boire ou à manger. La différence avec un café normal, ce situe dans la clientèle, exclusivement venu dans le bute d’étudier. Vous ne serez donc entouré que d’étudiant venu également réviser.

Study Café
  • Prix : 2000 à 3000 won
  • Confort : 4/5
  • Efficacité : 3/5
  • On aime : Avoir sa petite boisson, dans un milieu calme
  • On aime moins : Le fait d’être tenté de zieuter son téléphone

PC Bang

Dans le cadre de vos études, il se peut que vous ayez besoin d’ordinateur suffisamment puissant. Que cela soit dans le cadre d’un cursus scientifique ou informatique, ou bien dans d’autres domaines. Dans ce cas, si vous ne disposez pas de la machine adéquat, il peut être utile d’envisager d’aller étudier dans un PC Bang. Normalement prévu comme d’énorme salle de jeux vidéos PC, l’ambiance est assez peu propice au travail. Cependant, il vous sera possible de commander à boire et à manger, et de faire tourner si nécessaire, des ordinateurs avec de très bonnes configurations selon vos besoins. Attention à ne pas vous déconcentré en allant jouer sur League of Legends par exemple…

PC Bang
  • Prix : 1000 à 1500 won / heure
  • Confort : 4/5
  • Efficacité : 2/5
  • On aime : Avoir accès à un superbe ordinateur
  • On aime moins : Le risque de se lancer dans une partie de jeux vidéos au point d’en oublier de travailler

Il est intéressant de noter que chacun des endroit cité plus haut, est ouvert 24h/24h ! De quoi ne plus avoir d’excuse pour ne pas aller réviser son petit examen de fin de semestre !

DMZ (zone démilitarisée)

A mes yeux, la Corée du Nord a longtemps été un mélange de mystère, de curiosité et de peur. Au fil des années, je n’ai cessé d’entendre bon nombre d’histoire que je pensais farfelue, ou bien inventée de toute pièce.

Ma mère a toujours vécu dans une certaine crainte, de la menace nord coréenne, sans pour autant ne plus pouvoir en dormir. Malgré tout, certaines crises reviennent parfois hanter certains d’entre nous, coréens.

Pour moi, il m’était nécessaire ne serait-ce qu’une fois, comprendre ce que ma mère m’a si longtemps inculqué. De voir de mes propres yeux ce que pouvait représenter la vie lorsque l’on vit aux portes d’un pays à la fois si proche et si loin.

Aussi, visiter la DMZ ou Zone DéMilitarisée, était pour moi une évidence.

Ce nom m’a longtemps fait miroiter l’image d’un endroit sombre, triste, avec une atmosphère pesante, et c’est avec cela en tête que je me suis rendu là bas.
Et pourtant, je fus quand même surpris.

Capture d’écran 2019-03-18 à 20.00.57

Tout n’est que paradoxe à cet endroit. En arrivant, on y trouve un petit parc d’attraction, des enfants y jouent, s’amusent, font voler des cerfs-volants très haut dans le ciel, tout le monde semble avoir le sourire. Pourtant on aperçoit par-ci par-là des militaires armés, surveillant étroitement la zone. On y voit des barrières et des grillages recouverts de mots d’espoirs et de voeux, surmontés de fil barbelés.

Par ici, on trouve un vestige d’une guerre qui n’est aujourd’hui toujours pas fini. Un train recouvert de balles, nous faisant imaginer les soldats s’abritant derrière sous le feu des armes. Par là, des sculptures absurdes de robinet géant au motif d’une éponge de cuisine. Et au milieu, des petites éoliennes en plastique, symbole de paix et de réconciliations.

Capture d’écran 2019-03-18 à 20.01.29

C’est alors que j’ai compris.

Les gens viennent ici pour voir, apprendre et se souvenir.
Voir les ravages d’une guerre, apprendre ce qu’est un conflit, se souvenir des erreurs.

Nous avons souvent cette vision de la Corée du Nord : un pays froid, profondément mauvais, fermé, mystérieux. Et pourtant des familles, amis et amants se sont retrouvés séparés, sans espoir de pouvoir se retrouver un jour.

Notre vision européenne nous dicte de détester la Corée du Nord, de vouloir sa destruction et sa perte.
Mais c’est en oubliant que nous n’avons rien à y perdre.

Capture d’écran 2019-03-18 à 20.02.34

A coté, nous avons famille, amis, et plus encore, souhaitant pouvoir se retrouver un jour, sans blessure, sans violence.

Plus j’y réfléchissais, et plus tout me semblait normal.
Les gens s’amusent car ils ont espoir. Les gens rient car ils aspirent à un avenir de réconciliation.
Ces jouets en plastiques qui tournent aux grès du vent, nous restent incompréhensibles, si l’on ne cherche pas à comprendre ce que peuvent ressentir les habitants.
Mais savoir que les mêmes se situent de l’autre coté de la frontière, nous fait comprendre que leur signification est celle de la paix, de la réconciliation, d’un espoir futur.

La DMZ, m’aura permis de voir ce que jamais je n’aurais pensé possible.

J’ai vu un train portant les traces de tir d’armes, j’ai plongé dans un tunnel creusé sous la montagne depuis le Nord vers le Sud, et vu la Corée du Nord de mes propres yeux par un petit judas. J’ai observé des villages et villes désertes surplombées par le drapeau nord coréen via des jumelles.

Mais malgré l’atmosphère particulière, j’ai pu apprécier ce petit périple.
Car j’ai pu réaliser certaines choses qui me semblaient si difficile à concevoir, car j’ai pu observer ce qui pour les occidentaux n’est qu’un collage de récits parfois fantasques et mystérieux.

Pourquoi visiter la DMZ ?
Car ce n’est pas seulement une question de guerre et de conflit.
Car parfois c’est bon de voir les bonnes choses.
Car parfois il est difficile de comprendre l’étranger.
Car cela fait déjà partie de l’histoire.

Alors, pourquoi attendre pour y aller ?

coree-carte.jpg